RECONSTRUIRE l’ÉCOLE

 

Bulletin de liaison n° 1. juin 2002


 


LA VIE DE L’ASSOCIATION

 

 

Assemblée générale

 

L’assemblée générale de Reconstruire l’école s’est tenue le samedi 30 mars à la Sorbonne. Stéphan Vaquero, qui ne pouvait rester très longtemps, a fait un bref compte-rendu de l’entrevue avec les responsables « Éducation » du Pôle Républicain : ces derniers exposèrent le programme du candidat Chevènement tandis que nos représentants les informaient de nos propres points de vue et objectifs. Puis, revenant à l’ordre du jour, on procéda au bilan financier : nous disposons d’environ 12000 francs, compte non tenu des dernières adhésions ou réadhésions ni des engagements à propos de la Conférence « Résistons pour l’École » (voir plus loin). Éliane Thépot a dressé le bilan moral : réunions-débat de l’année 2000-2001, publication de la Lettre d’Information n°5, dysfonctionnements divers liés à une mauvaise répartition des tâches et au petit nombre de participants aux réunions de bureau et aux processus de prise de décisions. Après un débat sur ces différents points, il a été procédé au scrutin. Les 18 candidats au Comité directeur ont été élus.

 

 

Comité directeur

 

Hubert Aupetit, lettres (classes préparatoires), Kathleen Barbereau, lettres (lycée), Marie Françoise Barbier-Collé, lettres (lycée), Rachel Boutonnet, institutrice, Patricia Chwat, mathématiques (lycée), René Chiche, philosophie (lycée), Pedro Cordoba, espagnol (université), Marie Thérèse Daudeville, lettres (lycée), Denis Kambouchner, philosophie (université), Jacques Maillard, physique (CNRS), Benny Malapa, concepteur-réalisateur en audiovisuel, Laurence Millot, anglais (lycée et collège), Janine Moithy, anglais (lycée), Marie Christine Rémy, lettres (lycée), Sarah Schidlower, lettres (collège), Éliane Thépot, lettres (lycée et collège), Stéphan Vaquero, philosophie (détaché CNRS), Isabelle Voltaire, mathématiques.*

* Nadine Wainer (philosophie) et Robert Wainer (lettres) ont par la suite été sollicités pour faire partie du Comité directeur. Conformément aux statuts cette décision sera soumise pour approbation à la prochaine AG.

 

Bureau

 

Président : Pedro Cordoba

Vice-présidents : Stephan Vaquero et Éliane Thépot, qui assure aussi les fonctions de Secrétaire.

Trésorière : Rachel Boutonnet

Gestionnaire du site et secrétaire-adjointe : Isabelle Voltaire

 

 


GAGNER EN EFFICACITE

 

 


·        Le bulletin de liaison

 

Renforcer les liens entre les adhérents, donner une synthèse rapide des principales informations. Périodicité prévue : tous les deux mois. Prochain numéro en septembre.

 

·        Les antennes locales

 

Nous invitons tous les adhérents à renforcer l’Association au niveau local. Diffuser la Lettre d’Information, photocopier et distribuer ce Bulletin peuvent être un premier pas.

 

·        Susciter les adhésions

 

L’implantation locale de Reconstruire l’école suppose aussi de promouvoir adhésions et réadhésions. Remplissez le Bulletin d’adhésion qui se trouve sur le site.

 

 


LETTRE D’INFORMATION n°6

 


Parution prévue à la rentrée prochaine. Avec les interventions de la réunion-débat sur les IUFM de mars 2001 à la Sorbonne.

 


REUNION-DÉBAT : LA LAÏCITE

 

 


Comment penser la question de la laïcité aujourd’hui : rapports privé/ public, quel enseignement des religions ? Une réunion-débat à la rentrée. Participez d’ores et déjà à la réflexion collective sur la liste de discussion réservée aux adhérents Rec_lecole@yahoogroups.com ou en écrivant à Éliane Thépot (adresse en bas de page).

Une première rencontre préparatoire a eu lieu au Lycée Henri IV, le 14 juin.

 

 


L’ÉCHO DES LUTTES

 

 


·        Grève contre les IDD

 

Au cours du printemps de nombreuses grèves contre les IDD, en particulier dans l’Académie de Créteil. Des professeurs du collège Victor Hugo de Noisy-le-Grand créent le collectif « Résistons pour l’école » :

http://membres.lycos.fr/colrespoecole

 

Par ailleurs une liste anti-IDD est née. Vous pouvez vous y inscrire à l'adresse

http://www.autonomie.org/idd

Affichez-la dans votre bahut, donnez-la à vos copains, à vos voisins etc.

 

·        EAF : résistance

 

La résistance contre l’EAF n’a pas cessé et s’est amplifiée à la veille du Bac. Elle a même fini par recevoir le soutien du SNES qui doit craindre une nouvelle hémorragie parmi ses adhérents. Là encore une adresse Internet : eaf@sauv.net

 

·        Une nouvelle Association de parents

 

On l’attendait depuis longtemps. Bonne chance à ses animateurs : http://www.autonomie.org/parents

 

·        Boycott réussi

 

Boycottée par l’ensemble des syndicats, la réunion du Conseil Supérieur de l’Education n’a pu se tenir en mai 2002. Il était question de créer dans tous les établissements scolaires un Conseil Pédagogique, présidé par le chef d’établissement et devant décider des orientations pédagogiques en amont du CA. Affaire à suivre.

 

 

 

POUR EN FINIR AVEC KATHERINE WEINLAND

 

 


Doyenne de l’Inspection et présidente du jury du Capes de Lettres modernes, Katherine Weinland veut supprimer l’épreuve d’ancien français. Elle a tenu des propos scandaleux dans L’Express (14 mars). Extraits des nombreuses lettres de protestation dans le numéro du 4 avril, entre autres, cette réponse de Michel Jarrety, professeur de Lettres à la Sorbonne : « C’est avec stupeur que j’ai découvert, par la voix de la doyenne de l’Inspection générale pour les lettres ce que l’on peut supposer être la position officielle du ministère. Car non seulement Mme Weinland minimise la proportion des élèves illettrés, qui est plus proche de 20% que de 13%, comme si sa tâche était de masquer cet échec de l’école (…), mais surtout elle fait preuve d’une scandaleuse impudence lorsqu’elle affirme que, si ces élèves ne savant pas lire, rien ne sert de s’inquiéter puisqu’ « ils n’ont pas fini leurs études » ! Comment ne pas voir, au contraire, que ces élèves, justement, ont hélas ! fini leur études et qu’ils ne se relèveront jamais du handicap de ne pas savoir lire à 11 ans ? ». Et aussi un extrait de la lettre de notre vice-présidente, Éliane Thépot : « A se voiler pudiquement la face devant ce qu’il faut bien nommer l’échec de l’école primaire (…), on ne fait que repousser à plus tard ce qui ne souffre, à cet âge, aucun retard. Il est vrai que K. W. propose un remède radical à cette situation problématique : la suppression pure et simple de l’étude de la littérature au lycée, puisque, je cite, « ces textes difficiles sont les plus éloignés de nous. Les élèves ne sont pas en mesure d’y entrer » !

 

Katherine Weinland est, paraît-il, très affectée par les réactions hostiles à ses propos. Battons le fer tant qu’il est chaud ! Il faut en finir avec cet individu néfaste, indigne de la fonction qu’elle occupe, demander sa tête au nouveau Ministère ou la forcer à la démission.

 

 


LE PROGRAMME DE PHILOSOPHIE

 

 


Épreuve du feu pour Luc Ferry. Le 11 juin, Reconstruire l’école  a publié le communiqué de presse suivant :

 

« L’association Reconstruire l’école a pris connaissance des résultats du vote du Conseil Supérieur de l’Éducation (CSE.) concernant le programme de philosophie proposé par Michel FICHANT : 23 contre (FCPE., UNL (lycéens), SE-UNSA et SGEN), 22 pour (FSU, FO, SNALC, CGT, CGC, CFTC de l'enseignement privé.) et 3 abstentions (dont les 2 représentants de la PEEP). Ce résultat révèle deux faits on ne peut plus remarquables :

1. Il est en contradiction avec celui de la consultation des professeurs de philosophie, consultation décidée et mise en œuvre par le Ministère de l’Éducation Nationale : 80% des professeurs de philosophie approuvent le programme proposé par Michel FICHANT et rejettent l’actuel programme élaboré par Alain RENAUT.

2. Ont voté « contre » les représentants des élèves et des parents d’élèves, ainsi que ceux des syndicats les moins représentatifs du Second degré.

Par conséquent, considérant que les professeurs de philosophie sont les mieux placés pour évaluer la valeur et la « faisabilité » d’un programme qu’ils devront eux-mêmes mettre en œuvre, et que le CSE. n’est qu’une instance consultative, l’association Reconstruire l’école demande aux ministres Luc FERRY et Xavier DARCOS de rendre effective, dès la rentrée 2002, la proposition de programme approuvée par les professeurs de philosophie. L'Association Reconstruire l'école accorde à cette question une valeur de test en ce qui concerne la volonté d’écoute et de dialogue du Gouvernement en général et du nouveau Ministère de l’Éducation Nationale en particulier : ce dernier doit montrer clairement s'il s'inscrit dans la continuité de la politique de MM. Allègre et Lang ou s'il entend tenir enfin compte de la voix des professeurs.

L’association Reconstruire l’école appelle également tous ses adhérents ainsi que tous les syndicats, associations et collectifs d’enseignants à soutenir, pratiquement et symboliquement, les actions des professeurs de philosophie afin d’obtenir satisfaction, ainsi que les décisions qui seront prises en Assemblée Générale lors des Commissions d’entente et d’harmonisation du Baccalauréat. »

12 juin : pour calmer le jeu, Luc Ferry a rétabli les horaires de philo de la série L mais semble décidé à imposer le programme Renaut.

La suite lors de l’AG du 17 juin.

 

 

 


VERS UN REGROUPEMENT DES COLLECTIFS ET DES ASSOCIATIONS

 

 


La conférence « Résistons pour l’école » s’est tenue le 6 avril à la Sorbonne. Grand succès. Beaucoup n’ont pu entrer faute de place dans l’amphi. Une partie des interventions sera en ligne sur le site en attendant une éventuelle publication imprimée.

Parmi les idées-force : la création d’un Comité National de Résistance pour l’École Publique. Dans les réunions préparatoires, un clivage est vite apparu entre deux lignes incompatibles :

- ceux qui voulaient rassembler les signataires d’une pétition dont certains points posaient problème (ni SLL ni RE ne l’avaient signée)

- ceux qui voulaient proposer à l’ensemble des collectifs et associations la création d’une structure souple : espace de rencontre et de débat pouvant déboucher sur des initiatives communes mais à géométrie variable. Chaque association, représentée par un mandataire, doit pouvoir adhérer ou pas aux différentes initiatives en fonction de ses propres critères.

 

Reconstruire l’école a choisi la deuxième voie et travaille, avec d’autres, à mettre en place cette nouvelle structure : rendez-vous à la rentrée.

 

 


A LIRE

 

 


Deux livres de Pierre-André Taguieff : La nouvelle judéophobie (pour comprendre le monstre idéologique de « l’antiracisme anti-feuj ») et Résister au bougisme (pour une démocratie forte contre le culte de la réforme perpétuelle et du changement pour le changement). Tous deux parus aux Éditions des Mille et une nuits.

 

Stéphane Beaud, 80% au bac… et après. Les enfants de la démocratisation scolaire, La découverte, 2002. Dix ans d’enquête pour constater ce que nous savons tous : la massification est le contraire de la démocratisation. Par un disciple de Baudelot, sociologue planqué à l’ENS et auteur de l’immortel Le niveau monte ! Un tableau accablant, des exemples intéressants, des suggestions inquiétantes. Ainsi après avoir laissé la parole à Nassim, fier de n’avoir jamais lu un livre de sa vie – « ah non, lire, jamais ! J’ai horreur de ça moi ! » – l’auteur commente : « Son échec à la fac lui a fait prendre conscience qu’il n’était pas fait pour les études universitaires, en tout cas telles qu’elles sont organisées aujourd’hui » (p. 257). Si on comprend bien on devrait les réorganiser, ces études, de façon à permettre la réussite des illettrés fiers de l’être. M. Beaud pourrait alors écrire un deuxième volume : 80% de docteurs … et après ? Il pourrait, entre temps, méditer cette phrase de Lacan : « Le réel on s’habitue, la vérité on refoule ».

 

Marie-Claude Blais, Marcel Gauchet, Dominique Ottavi, Pour une philosophie politique de l’éducation. Six questions d’aujourd’hui, Bayard, 2002. Indispensable. Une réflexion sur les réformes dans le contexte global de l’évolution de nos sociétés. Certaines analyses prennent à rebrousse-poil nos propres certitudes. Il est d’autant plus important d’en tenir compte. A compléter par Marcel Gauchet, La démocratie contre elle-même, (Tel-Gallimard, 2002) où sont reproduits des articles devenus introuvables : en particulier « L’École à l’école d’elle-même » (p. 109-268).

 

N’oubliez pas la revue Panoramiques, n°56,dirigé par Claude Rochet : Éducation nationale : des idées à rebrousse-poil, Corlet-Marianne, 2002

 

Et toujours, Sauver les lettres. Des professeurs accusent, postface de Danièle Sallenave, Textuel n°20, septembre 2001.

 

 

Ce bulletin sera ce que vous en ferez. Nous attendons des informations, des notes de lecture, etc. Écrire à Eliane Thépot, secrétaire de Reconstruire l’école : 66 av du Dr Arnold Netter, 75012 Paris. Vous pouvez aussi envoyer un courrier électronique à :

Rec_lecole-owner@yahoogroups.com