Demande d'habilitation version du 22 février 2008



CAMPAGNE 2009 DEMANDE D’HABILITATION MASTER


Master « Métiers de l'enseignement et de l'éducation »






Table des matières

Données administratives 3

Présentation générale du master 4

Présentation générale de l’architecture du master : 4

Perspectives ouvertes : 9

Débouchés professionnels : 10

Conditions d’accès : 11

Conditions de passage de M1 en M2 : 12

Poursuites d’études ou réorientations : 12

Conditions de délivrance du diplôme : 12

Modalités de contrôle des connaissances : 12

Évaluations des enseignements : 13

Environnement recherche 13

Environnement professionnel 14

Exigences en matière de langues vivantes étrangères : 14

Exigences en matière informatique et réseaux (C2i) : 14

Enseignement à distance : 14

Présentation du programme du master 15

Architecture du master : Y ; 15

Organisation et enseignements en première année de master 15

Organisation et enseignements en master 2ème année 16

Parcours et équipes 16

Équipe pédagogique et contenus des parcours proposés par les 5 établissements universitaires 18

PARCOURS PARIS 8 18

PARCOURS PARIS 12 25

PARCOURS PARIS 13 27

PARCOURS PARIS EST MARNE-LA-VALLEE 31

PARCOURS ENS CACHAN 32

Conseil du master 34


Données administratives



Numéro d’habilitation :


Demande de création :

Création de spécialité

Domaine de formation :

Sciences Humaines et Sociales

Mention :

Éducation et formation

Spécialité(s) :

Métiers de l'enseignement et de l'éducation

Parcours :

Parcours proposés par les divers établissements universitaires associés

École doctorale de rattachement :



Co-habilitation au niveau spécialité :

Universités Paris 8, 12, 13, Université Paris Est Marne-la-Vallée, ENS Cachan

Convention(s) établie(s) avec un ou plusieurs établissement(s) partenaire(s) dans le master (indiquez à quel niveau) :


Localisation(s) des enseignements :

Académie de Créteil, établissements mentionnés ci-dessus


Insertion du diplôme dans l’offre de formation au niveau régional et national :

Ce diplôme s’inscrit dans la logique académique développée à la suite de l’intégration de l’IUFM à l’université Paris 12. Il vise, à travers une offre lisible dans sa déclinaison académique, à garantir aux étudiants, stagiaires et personnels de l’IUFM de Créteil la possibilité d'accéder à un master.

Conventions passées entre les institutions européennes et/ou internationales :

De telles conventions seront passées en tant que de besoin dans le cadre de la mobilité internationale des étudiants inscrits à ce master.


Date d’ouverture de la formation :


2009

Effectifs attendus en master 1ère année :

Étudiants de 1ère année : Public potentiel : 1800. Effectifs attendus la 1ère année : 100. Montée progressive en régime prévue.

Effectifs attendus en spécialité de master 2ème année :

120 (Accès de droit possibles pour certains candidats et autres apports extérieurs)

Montée progressive en régime prévue.

Responsable de la mention (Nom, qualité, section CNU, tél, fax, adresse électronique) :


Gilles Boudinet, MCF habilité, 70e section

01 39 60 01 73

boudinet.g@free.fr


Responsable adjoint de la mention :

Elisabeth Bautier, Professeur, 70e section

01 43 25 33 56

bautier@wanadoo.fr

fax : 01 40 51 02 91

(Chaque université co-habilitante proposera un responsable de mention)

Responsable(s) de la ou des spécialité(s) (Nom, qualité, section CNU, tél, fax, adresse électronique) :


Patrick Rayou, professeur 70e section

01 53 60 06 32

rayou@noos.fr

(Chaque université co-habilitante proposera un responsable de spécialité)


Date et avis du CEVU





Date et avis du CA





Présentation générale du master


Présentation générale de l’architecture du master :


Le projet de maquette présenté est destiné à permettre à des étudiants puis stagiaires de l'IUFM (ainsi qu'à d'autres professionnels) d'obtenir un master recherche ou professionnel qui valorise la formation spécifique au concours et l'enrichit à travers des éléments de spécialisation vers des métiers de l'enseignement et de l'éducation. Indépendamment des possibilités qui leur seront offertes au sein de masters disciplinaires, la spécialité soumise à habilitation leur offre le moyen d'accéder à un niveau de diplôme permettant une évolution de carrière au sein de l'éducation nationale ou en dehors. Il s'adresse aux candidats aux concours de recrutement, aux personnels recrutés par ces concours en parallèle avec leur formation en IUFM et avec leur entrée dans le métier. (PE1, PE2, PLC1, PLC2, titulaires 1ère et 2e année (T1 et T2) et titulaires du concours de recrutement. Il veut s'articuler aux formations déjà à l'oeuvre dans les concours de recrutement tout en proposant des compléments destinés à asseoir davantage la dimension professionnalisante de celles-ci. Il veut notamment, en proposant des parcours en éducation, créer les conditions d'une formation par alternance recherchée mais difficile à atteindre dans les actuelles formations en IUFM.

Si les enseignements constituant cette spécialité s’inscrivent, comme de règle pour un master, dans un schéma de quatre semestres, soit 120 ECTS, le principe de définition de la valeur des Unités d’enseignement (UE) en crédits européens (ECTS) et la mise en œuvre « d’unités d’enseignement capitalisables et transférables » (décret 2002-482 art. 2 et art. 5) permet la construction d’un parcours de master susceptible de se dérouler sur plusieurs années universitaires, sans recours à un statut dérogatoire.

De fait, très peu d'étudiants pourront valider en même temps (2 ans) la formation à l'IUFM et celle du master. On peut cependant compter sur le fait que l'obtention de la partie théorique d'un CRPE ou d'un CAPES/CAPSES/CAPET prend au moins deux ans pour la plupart des candidats, ce qui permet de lisser dans le temps l'obtention d'éléments de master. Par ailleurs, les aménagements désormais apportés par le Cahier des charges de la formation en T1 et T2 dégagent du temps pour la validation d'éléments constitutifs du diplôme qui manqueraient pour l'obtention de ce grade. Il paraît alors réaliste d'envisager qu'un étudiant puisse être détenteur d'un master trois ou quatre ans après son inscription à l'IUFM et au master.


La maquette déclinée par ailleurs en UE et EC, comprend trois blocs :




Les formations du premier bloc correspondent pour le M1 à la préparation de l'épreuve d'admission ou à certains éléments particuliers de cette préparation (Professeurs des écoles) et pour le M2 à la partie professionnelle de la 2e année d'IUFM.

Celles du second bloc correspondent globalement à celles des CRPE ou des CAPES/CAPSES/CAPET plus particulièrement pour la préparation aux épreuves d’admissibilité.


Celles du troisième bloc comprennent d'une part un enseignement méthodologique destiné à accompagner le travail de mémoire de M2 et d'autre part des modules classiques des sciences de l'éducation ou de leurs disciplines contributives. C'est dans ce bloc que s'affichera la déclinaison académique de cette spécialité. Les cinq établissements universitaires de l'académie de Créteil proposent des parcours correspondant aux différents débouchés évoqués ci-dessous. Après le tronc commun constitué par l'année du M1, les étudiants pourront se spécialiser en fonction d'une offre qui veillera à articuler à la préparation du mémoire universitaire les enseignements méthodologiques, les apports en éducation et les thématiques propres à chacun des établissements.



Ils sont dispensés dans chacun des trois blocs et permettent d'acquérir des savoirs professionnels, des savoirs disciplinaires, des savoirs relatifs au champ de l’éducation.


Un enseignement de la méthodologie de la documentation et de la recherche nécessaire à la réalisation du mémoire est dispensé à tous dans le bloc 3.


Conformément à l'arrêté sur les masters, le conseil de master devra veiller à ce que la maîtrise de langues étrangères soit acquise. Des enseignements seront prévus à cet effet auxquels seront affectés des ECTS ainsi qu’une certification CLES 2 ou CLES 3 (Certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur) pour les futurs enseignants en classes européennes (Disciplines non linguistiques)



-Enseignements de professionnalisation et éléments de professionnalisation (stages, projets tutorés…)

Ils sont présents dans la formation en alternance qui constitue l’essentiel de la deuxième année d’IUFM.


-Réalisation d’un ou de plusieurs mémoires (y compris rapport(s) de stage(s))

Un mémoire universitaire est réalisé pour la validation du M2.



Architecture du Master

Définition

Domaine de Formation : Sciences Humaines et Sociales (54)

Mention : Éducation et formation

Spécialités: Métiers de l'enseignement et de l'éducation

Habilitation académique + Conventions avec des universités autres que celles de l’académie

Parcours : Parcours « éducation » proposés par les divers établissements universitaires associés.

Publics concernés

Étudiants de 1ère année : Public potentiel : 1800. Effectif attendu la 1ère année : 100. Montée progressive en régime prévue.

Stagiaires de 2e année : 120 (effectif attendu la 2e année).

T1 et T2, Titulaires en formation continue

Formateurs

Montée en régime progressive.






Formations


Bloc 1

Formation professionnelle


Formation à l'IUFM

Bloc 2

Formation disciplinaire


Préparations universitaire aux concours disciplinaires auxquelles s’ajoute un enseignement épistémologique et de la didactique spécifique de la ou des disciplines.

Bloc 3

Éducation, Enseignement, Apprentissages


Parcours



*Méthodologie de la recherche et initiation à la recherche. 30H


*Mémoire universitaire

Paris 8

-École et inégalités

-Lecture, compréhension et production de texte. Introduction à la psycholinguistique cognitive.

-Problématiser les rapports à l’enfance, l’adolescence et aux institutions éducatives extra scolaires»

Paris 12

-Culture et savoirs numériques

-Encadrement éducatif et formation


Paris13

-Formation inter-culturelle et enseignement de la langue

-Apprentissages

-Expériences, ressources culturelles et interventions éducatives

Paris Est Marne-la-Vallée

Perception et Culture Artistique

Activités à visée philosophique avec les enfants et adolescents

ENS Cachan

Didactique des sciences, des techniques et des TIC






Éléments déjà présents dans la formation à l'IUFM

Nouveaux éléments de formation


Formation professionnelle

Formation disciplinaire


Éducation, Enseignement, Apprentissage

M1

10 ECTS


Validation d'éléments de préparation à l'épreuve professionnelle des concours de recrutement pour les PLC, PLP, de l'épreuve orale pour les PE


Dont 3 ECTS de LV étrangère

30 ECTS


Attribués par des jurys académiques de formateurs en fonction des résultats obtenus dans les différents modules de la préparation aux épreuves de la première partie du concours

Dont au minimum 3 ECTS dans les préparations aux CAPES de LV et de LM


10 ECTS


EC Initiation à la recherche et méthodologie de la recherche







10 ECTS



EC épistémologique et/ou didactique

Dont 3 ECTS de LV



M2

30 Ects


  1. Stage validé : 10 ECTS

PE2 : 342h

PLC2 : 288 h

CPE et documentalistes : 576 h

Possibilité de stages à l'extérieur de l'Education Nationale


  1. Formation transversale : 10 ECTS


  1. Didactique générale ou spécialisée (PE ou PLC) : 10 ECTS





30 Ects



  • Mémoire universitaire

20 ECTS



  • UE spécialisées en éducation

(2EC de 5 ECTS chacun) 10 ECTS





Équipes de recherche : Ex ESSI Paris 8, désormais CIRCEFT Paris 8, Ex Erté REV 1057 Céditec EA 3119, Paris 12 , désormais CIRCEFT Paris 12, DIDIREM (Paris 12, établissement secondaire) ; Ex, CHArt (Cognitions Humaine & Artificielle) EA 4004, Paris 13, LEEC Paris Nord (psycho) Paris 13, EXPERICE, Paris 13-Paris 8, CRIDAF Paris 13, CENEL Paris 13, ERTe Calico, UMR STEF, ENS Cachan

Conseil du master : Le directeur de l'IUFM ou son représentant, les responsables de la spécialité, les responsables des UE du bloc 3, 2 membres extérieurs.




Mention à finalité recherche et professionnelle :


Perspectives ouvertes :


Ce projet de master «Métiers de l'enseignement et de l'éducation »» ne double pas les masters disciplinaires existants ou en création et pour lesquels il conviendra, pour garantir l’harmonisation académique, de proposer des critères d'accès et de validation des acquis selon les situations diverses des candidats (en particulier au regard de leurs qualité d’admis, d’admissibles ou de candidats présentés sans succès).

Il propose quatre perspectives :


Compte tenu de l'intégration de l'IUFM dans une université, reconnaître que les formations délivrées aux étudiants par l'IUFM ou sous la responsabilité de l'IUFM doivent permettre de leur décerner au moins partiellement une certification universitaire au-delà de la licence, donc rattachée aux masters. Il s'agit d'identifier les éléments de formation de première et de seconde année validables du point de vue universitaire avec des jurys académiques de formateurs comprenant un nombre suffisant d'enseignants-chercheurs.


Donner aux stagiaires de l'IUFM (et à l'ensemble de ses personnels qui souhaiteraient s'y inscrire) des éléments de compétences professionnelles à l'heure actuelle trop peu présents dans les formations d'enseignants. Il s'agit de proposer une formation qui permette de passer à l'expertise, c'est-à-dire à la capacité de problématiser sur le terrain et en partenariat, à fin d'enseignement, mais aussi de conseil, d'innovation, d'administration, de recherche.


Permettre des évolutions de carrière pour des professionnels qui trouveraient des possibilités de mobilité dans des fonctions éducatives, à l'intérieur de l'éducation nationale, mais aussi dans des fonctions non enseignantes de l'éducation et de la formation, comme la construction de dispositifs, le management et l'évaluation. L'obtention de ce master permettrait ultérieurement une inscription en thèse.


Mettre la formation des enseignants au niveau Bac + 5 de plus en plus préconisé au niveau européen et au-delà. Ce diplôme autoriserait, pour quelques disciplines tout du moins, une mobilité européenne et, plus largement internationale.


Compétences visées :

Les compétences spécifiques visées par ce master s'adossent à celles, académiques et professionnelles, visées par la préparation des concours de l'enseignement. Elles les complètent en proposant des éléments qui relèvent de la réflexivité aujourd'hui nécessaire pour exercer dans des métiers qui évoluent vers l'expertise en raison de l'hétérogénéisation des publics d'élèves, de la pluralisation des tâches de l'école, de l'évolution rapide des formations. L'accès à des problématiques éducatives larges, la possibilité de s'approprier les résultats de la recherche en éducation grâce à une formation par la recherche sont aujourd'hui indispensables pour construire, sur les savoirs d'enseignement, des savoirs pour enseigner. A partir des problématiques offertes par les parcours de formation proposés, les étudiants de ce master auront la possibilité d'organiser la reprise réflexive de leur formation à l'IUFM et de construire ainsi l'alternance entre théorie et pratique, institut de formation et terrains de stage, que requiert la professionnalisation des métiers de l'enseignement. Ces compétences, utiles pour un exercice professionnel de plus en plus spécifique et évolutif, peuvent également constituer, en lien avec son intégration universitaire, des ressources pour l'IUFM, par exemple dans le plan académique de formation qui s'ouvre pour les titulaires en 1ère et 2e année, pour le plan de formation continue en général (déjà ouvert à des modules de masters dans l'académie) ou pour les stages filés dans le 1er degré.



Débouchés professionnels :

Les débouchés sont ceux des métiers de l'enseignement auxquels ce master apporte une professionnalisation accrue. Mais ils sont aussi ceux d'une mobilité de carrière proche ou lointaine :


Au sein de l'éducation nationale, de plus en plus concernée par la spécification des fonctions éducatives qui requièrent des compétences nouvelles :

- coordination d'intervenants extérieurs dans le premier degré,

- référents dans le réseau Ambition-Réussite,

- accueil des élèves handicapés etc.

Avec l'expérience acquise, des détenteurs de ce master pourront évoluer vers la formation d'enseignants ou de formateurs et bénéficier de passerelles vers des masters qui leur sont spécifiques, comme le master de Paris 8 « Formateurs de professionnels des métiers de l’enseignement, du soin et de l’action sociale ».


Hors de l’éducation nationale :

- métiers de la médiation culturelle,

- métiers de la petite enfance,

- métiers de l'insertion, de la formation tout au long de la vie, du secteur péri-scolaire.

Ces métiers sont de plus en plus pris en charge par des institutions ( collectivités territoriales, les musées, les associations d'accompagnement à la scolarité par exemple) dans lesquelles les détenteurs de ce master pourraient apporter leur expertise tout en donnant à leur carrière une mobilité qui demeure très restreinte dans l'éducation nationale.


Dans le secteur privé :

A travers ses offres de formation, pour des fonctions émergentes qui requièrent de plus en plus des approches et des compétences éducatives dans

- le management,

- les services de ressources humaines, etc.


Les compétences d'expertise, de conseil et d'innovation ne résident pas aujourd'hui dans la possession d'une panoplie de solutions, mais dans la capacité de problématiser sur le terrain et avec des partenaires, en traitant leurs besoins et leurs demandes. La formation à ce type de capacités relève bien du niveau master. Celles-ci ont largement de quoi s'exercer dans une académie qui est un territoire de besoins majeurs, mais aussi de ressources universitaires solides. Au-delà du cadre régional, il est raisonnable de penser que de telles compétences pourraient trouver en France, mais également dans les mondes francophone, latinophone et européen, des possibilités d'emplois et de missions d'expertise et de conseil, souvent occupés actuellement par des non-spécialistes ou des spécialistes d'autres pays concurrents sur ce plan.

Conditions d’accès :

En M1 :

L’accès est de droit pour tout étudiant inscrit à l’IUFM pour la préparation de l’un des concours de recrutement du premier ou du second degré ; les candidats à l’agrégation, qui ne sont pas inscrits à l’IUFM, peuvent également être inscrits de droit dans ce master, avec reconnaissance pour 60 ECTS des titres (Maîtrise ou autres titres admis pour l’inscription à l’agrégation soit CAPES, CRPE…) requis pour leur inscription à l’agrégation.

Des modalités d’équivalences (pour les titulaires de l’agrégation ou du CAPES) et de VAE pour les personnels déjà en poste depuis au minimum trois ans permettent de compléter (équivalences) ce M ou de prétendre à délivrance du Master complet ou partiel (VAE).

Si les candidats à ce master sont des formateurs IUFM, ils relèvent de la VAE ou de la reconnaissance d'équivalences, sont en général dans une situation leur permettant de se voir reconnaître des éléments de leur formation antérieure en équivalence (Certifiés ou Agrégés) et se verront soit délivrer le Master soit prescrire des compléments de formation selon les principes habituels de fonctionnement de la VAE.

Les candidats ayant validé le M1 mais qui ne seraient pas reçus aux épreuves théoriques d'un concours de recrutement de l'éducation nationale ou qui décideraient de poursuivre dans ce master sans les passer pourraient être admis en M2 s'ils suivent un stage dans les métiers de l'éducation comparable en volume et en exigence à ceux de l'enseignement et à condition que ce stage fasse l'objet d'une évaluation agréée par les jurys académiques.

Les candidats reçus à un concours (CRPE, CAPES, Concours des CPE) non inscrits à ce master et qui souhaiteraient l’intégrer verront leur demande examinée par le jury académique qui, au vu de leur parcours antérieur et des diplômes qu’ils feront valoir en demande d’équivalence, décidera, au-delà des 20 + 10 ECTS (Bloc 1 et Bloc 2) relevant de la préparation des dits concours, des éléments de ce master qu’il conviendra de leur accorder (soit les 10 ECTS d’enseignement épistémologique ou didactique et l’EC initiation à la recherche et méthodologie de la recherche)


Le seul public « pérenne » à terme est celui des candidats aux concours de recrutement, et des nouveaux titulaires, pour ceux qui choisiraient un étalement long de leur formation de Master, les formateurs IUFM ayant progressivement vocation à être titulaires d’un Master avant d’être recrutés comme formateurs.



En M2 :

S’il est nécessaire de décrire ce master selon les critères classiques (semestres et notion de M1 et de M2, alors même qu’en l’occurrence la notion de semestre est quasi inapplicable dans le contexte actuel et avec l’actuel calendrier des concours), il apparaît que cette formation, pour ceux des candidats qui devront acquérir directement (et non par accès direct en M2 et équivalence des 60 premiers crédits du M) l’ensemble des 120 crédits tout en préparant leur concours et en suivant la formation professionnelle dispensée en deuxième année d’IUFM puis lors des années d’entrée dans le métier T1 et T2, se déroulera selon un calendrier qui dépassera le cadre de quatre semestres consécutifs.




Conditions de passage de M1 en M2 :


Elles sont en partie dictées par la logique propre aux concours. L’accès en 2e année ne peut se faire qu’après obtention des 30 ECTS de la partie disciplinaire ou de préparation du concours pour les candidats au CRPE.

La plupart des inscrits à ce master organisera vraisemblablement son parcours sur trois ans, la deuxième et la troisième année étant employées à valider, sans chronologie imposée (sauf la validation de la partie professionnelle en 2e année), les 90 ECTS manquants.


Poursuites d’études ou réorientations :

Passerelles depuis d’autres masters (par exemple pour les certifiés ou agrégés titulaires d’un master disciplinaire) et vers d'autres masters disciplinaires ou transversaux : masters de sciences de l’éducation, de didactique des disciplines (mathématiques et sciences, langues étrangères, …) de formation de formateurs.

Poursuite possible en thèse de sciences de l’éducation et, plus généralement, de sciences humaines et sociales.



Conditions de délivrance du diplôme :

Avoir validé les 120 ECTS requis selon les modalités de contrôle des connaissances validées par les conseils des établissements co-habilitants. La structure même de ce master exclut les compensations entre ses différents éléments constitutifs.


Modalités de contrôle des connaissances :

Travaux écrits et oraux concernant aussi bien le bloc disciplinaire que le bloc « éducation » (qui comprend le mémoire (soutenu oralement). Le contrôle continu sera privilégié.

Travaux écrits, visites et entretiens pour le bloc professionnel.


Évaluations des enseignements :

Le comité du master jouera le rôle de conseil de perfectionnement. Il veillera au respect de la loi en ce qui concerne l'évaluation des enseignements. Il sera également chargé d'en exploiter les résultats.



Volume horaire global pour un étudiant pour cette formation (y compris projets tutorés et mémoires) hors stages :


Les blocs 1 (professionnel) et 2 (disciplinaires) correspondent aux horaires actuels de préparation des concours de recrutement. S’y ajoutent :


Le bloc 3 (« éducation ») comporte :

Un module de méthodologie de la recherche valant 10 ECTS et représentant un minimum de 30 heures d’enseignement (CM), le mémoire de recherche valant 20 ECTS.

Une UE, constituée de deux EC au choix de 10 ECTS.



Environnement recherche


Laboratoires et équipes de recherche d’appui labellisés (par mention et par spécialité) :


ESSI Paris 8, désormais CIRCEFT (Centre inter-universitaire de recherche sur la culture, l'éducation, la formation et le travail, Paris 8)

STEF (Sciences, Techniques, Éducation, Formation), UMR ENS Cachan-INRP

DIDIREM (Équipe de recherche en didactique des mathématiques, Paris 7, Paris 12 établissement secondaire) ).

LEEC Paris Nord (psycho)

EXPERICE (Paris13-Paris8) (Centre de Recherche Interuniversitaire. Expériences, Ressources Culturelles, Education)

ERTé REV 1057, Ceditec EA 3119 Paris 12, désormais CIRCEFT Paris 12

CHArt (Cognitions Humaine & Artificielle) EA 4004
Université Paris 8

LEEC Paris Nord Paris 13,

CRIDAF (Centre de recherches interculturelles sur les domaines anglophones et francophones )Paris 13,

CENEL (Centre d'Etude sur les Nouveaux Espaces Littéraires ) Paris 13, ERTe Calico,



Rattachement à la Maison des Sciences de l’Homme (MSH), PRES


Autres formes d’environnement recherche :



Environnement professionnel


Éléments de professionnalisation


Objectifs :

Présence de « projets tutorés » :

Présence de stages (obligatoires / facultatifs, durée, mode d’évaluation) en M1 et en spécialité de M2 :

Autre(s) :

En M2, stages (formation, par alternance) liés à la deuxième année d'IUFM.

PE2 : 342h

PLC2 : 288 h PLP, id .

CPE et documentalistes : 576h


Éléments complémentaires à la mention


Exigences en matière de langues vivantes étrangères :

Des enseignements spécifiques seront prévus pour les étudiants qui ne seraient candidats ni à un CAPES de Langue vivante étrangère, ni au CAPES de Lettres modernes, et ce pour un total de 12 ECTS minimum sur l’ensemble du master.


Validation du CLES 2 dans une langue étrangère pour les non linguistes, voire du CLES 3 (classes européennes, Disciplines non linguistiques).



Exigences en matière informatique et réseaux (C2i) :


Obtenu par la formation en IUFM



Enseignement à distance :

Il pourrait concerner notamment la partie du tronc commun (bloc 3) relative à la méthodologie de recherche. Il devrait être proposé pour d'autres enseignements afin de créer des conditions équitables d'accès aux formations dans une académie particulièrement étendue.


Environnement international


Mobilité étudiante :

Semestres universitaires de mobilité effectués à l’étranger pour un programme intégré d’études (ex. Erasmus), en particulier stages en établissements du premier et second degré. 



M1

Durée :

Nombre d’étudiants :

M2

Durée :

Nombre d’étudiants :


Échanges institutionnalisés :

Négociation(s) en cours :


Stages à l’étranger :


M1

Durée :

Nombre d’étudiants :

M2

Durée :

Nombre d’étudiants :


Possible dans le cadre des conventions internationales de l'IUFM, cette mobilité sera encouragée.



Co-diplômation en partenariat international :

Présentation du programme du master


Architecture du master : Y ;

Tronc commun en raison des épreuves du concours en 1ère année et d'une introduction identique aux recherches en éducation.

Parcours spécifiques offerts par les 4 universités de l'académie et l'ENS Cachan.



Organisation et enseignements en première année de master

L'essentiel de la formation du M1 est donné à l'occasion de la préparation des concours de recrutement. Elle est disciplinaire (bloc 2), mais comporte aussi des éléments de formation professionnelle liés à la préparation des concours et des initiations à la recherche en éducation et à ses méthodologies (bloc 3). Cette dernière peut être largement mutualisée car il s'agit de donner un aperçu des méthodologies utilisées en éducation, pour préparer au M2, mais d'abord de faciliter, dès le M1, la lecture de travaux de recherche.


10 ECTS


Obtention d'éléments de préparation à l'épreuve professionnelle des concours de recrutement pour les PLC-PLP, de l'épreuve orale pour les PE

30 ECTS


Attribués par des jurys académiques de formateurs en fonction des résultats obtenus dans les différents modules de la préparation aux épreuves de la première partie du concours

10 ECTS


Obtention de l'EC initiation à la recherche et méthodologie de la recherche

10 ECTS

EC épistémologique et/ou didactique




Organisation et enseignements en master 2ème année


Les enseignements de deuxième année sont liés, dans le 1er bloc, aux stages en responsabilité ainsi qu'aux formations didactique et transversale à l'IUFM. Dans le 3e, ils relèvent des parcours « éducation » spécifiques aux établissements universitaires.


30 Ects


  • Stage validé : 10 ECTS

PE2 : 342h

PLC2 : 288 h

CPE et documentalistes : 576 h

Possibilité de stages hors Education Nationale

  • Didactique générale ou spécialisée (PE ou PLC) : 10ECTS


  • Formation transversale : 10 ECTS


30 Ects




  • Mémoire universitaire

20 ECTS


  • UE spécialisées en éducation

(2EC de 5 ECTS chacun) 10 ECTS




Parcours et équipes







Volume horaire pour un étudiant :


M1 :


*A répéter autant de fois que nécessaire (en fonction du nombre de spécialités et de parcours)


Il n'est pas possible de chiffrer précisément le volume horaire. Les éléments de formation de l'IUFM diffèrent en effet, notamment selon les disciplines et les degrés (1er ou 2nd) d'enseignement des concours ou le type de concours (CAPES documentation, CRPE, concours de l’enseignement technique ou professionnel) préparés. Il en est de même pour les heures de stage. Les seuls éléments communs concernent le bloc 3. Ils ne peuvent eux-mêmes être totalement cadrés, par exemple en ce qui concerne les UE constitutives des parcours : souvent mutualisées avec des séminaires de masters déjà existants, celles-ci s'aligneront sur l'existant, soit des tranches de 20h à 40h. Seul le nombre d'ECTS nécessaires pour valider ces éléments de formation peut être précisé (cf. Tableau synthétique de l'architecture du master).








Équipe pédagogique et contenus des parcours proposés par les 5 établissements universitaires





Enseignants : 58 (P8 : 16 ; P12 : 11 ; P13 : 22 ; MLV : 2, ENS Cachan : 7)




Nom et qualité des enseignants

Compétences scientifiques présenter les trois productions jugées les plus significatives parmi les plus récentes [publications, manuels et didacticiels, action et réalisation dans le domaine de la culture scientifique]

Section CNU et statut


Université, établissement ou organisme de rattachement


Enseignements dispensés


Nombres d'heures


PARCOURS PARIS 8

UE École et inégalités Paris 8





Élisabeth Bautier

Bautier (É), Rochex (J.-Y.), "Activité conjointe ne signifie pas significations partagées", in C. Moro et R. Rickenmann (eds), Situation éducative et significations, Raisons Éducatives, Bruxelles, De Boeck, 2004. 

Bautier (É), "Formes et activités scolaires, secondarisation, reconfiguration, différenciation sociale", in N. Ramognino, P. Vergès, (eds), Le Français hier et aujourd'hui. Politiques de la languie et apprentissages scolaires. Études offertes à V. Isambert-Jamati, Publications de l'Université de Provence, 2005.

Bautier É, Socialisation cognitive et langagière et discours pédagogiqueAnalyser le discours pédagogique pour comprendre les inégalités sociales à l'école. Actualité et fécondité de l’œuvre de Basil Bernstein, INRP, mai-juin 2007, à paraître, Presses Universitaires de Rennes, 2008

PU 70e

Paris 8

CIRCEFT

Socialisation pratiques langagières, apprentissages scolaires et non scolaires, inégalités

Tronc commun du master mention « Sciences de l’éducation et formation ». spécialité recherche « Socialisation, sujets, institutions éducatives »


40h

Élisabeth Bautier

Id.

PU 70e

Paris 8

CIRCEFT

Évolution des institutions : conceptions et pratiques. M2 du même master

40h

Christine Bouissou


Avec Philippot, T (2007). Les images en géographie : qu’en font les enseignants et les élèves ? Revue spirale, n°40, pp. 37-44.


Avec Aroq, C. (2005). Mémoires professionnels et développement des enseignants en formation. Étude des rapports aux savoirs et des rapports à l’action. Revue des Sciences de l’Education, vol. XXXI n°1, pp.15-31.


Avec & Brau-Antony, S. (2005) Réflexivité et pratiques de formation. Regards critiques. Carrefours de l’éducation, n°20, pp.113-122.


,MC 70e

Paris 8

CIRCEFT

Socialisation développement identité

Tronc Commun du M1 du même master

40h

Jean-Yves Rochex

1.Jean-Yves Rochex, « Social, Methodological and Theoretical Issues Regarding Assessment. Lessons From a Secondary Analysis of PISA 2000 Literacy Tests », Review of Research in Education, American Educational Research Association, vol. 30, 2007, p. 163-212.

2. Marc Demeuse, Daniel Frandji, David Greger et Jean-Yves Rochex (dir.), EUROPEP. Pour une comparaison des politiques d’éducation prioritaire en Europe, Rapport intermédiaire pour le programme européen Socrates, décembre 2007.

3. Jean-Yves Rochex, « L’œuvre de Basil Bernstein : une sociologie non déterministe parce que non sociologiste », communication au colloque international Actualité et fécondité de l’œuvre de Basil Bernstein, INRP, mai-juin 2007, à paraître, Presses Universitaires de Rennes, 2008

PU 70e

Paris 8

CIRCEFT

Sociologie des inégalités sociales et scolaires : théories et méthodes. Tronc Commun du M1 du même master

40h

Patrick Rayou,


« Ni guerre, ni paix. Tensions et malentendus dans la formation, » in La formation des enseignants entre savoirs issus de la recherche et savoirs issus de l’expérience, (Philippe Perrenoud, Marguerite Altet,Claude Lessard et Léopold Paquay dir.) Bruxelles, De Boeck 2008

Devenir enseignant. Parcours et formation. Avec Dominique Gelin et Luc Ria, Armand Colin 2007.

Avec Élisabeth Bautier, « What PISA really evaluates: literacy or students’ universes of reference? » , Journal of Educational Change, Springer Netherlands. 1389-2843 (Print) 1573-1812 (Online) 10.1007/s10833-007-9043-9. Humanities. Social Sciences and Law, Thursday, July 19, 2007


PU 70e

Paris 8

CIRCEFT

Étudier et analyser les situations et pratiques éducatives et scolaires. Tronc Commun du M2 du même master

40h

UE : Lecture, compréhension et production de texte. Introduction à la psycholinguistique cognitive Paris 8





Denis Legros

- Legros, D., Acuna, T. & Maître de Pembroke, E.. (2006). Variations interculturelles des représentations et du traitement des unités du texte, Langages, 163, 115-126

- Legros, D., Hoareau, Y. Boudechiche, N. Makhlouf, M., & Gabsi, A. (2007). (N)TIC et aides à la compréhension et à la production de textes explicatif en Langue seconde. Vers une didactique cognitive du texte en contexte plurilingue et pluriculturel, ALSIC, VoL. 10,

- Marin, B., & Legros, D. (2008). Introduction à la psycholinguistique cognitive de la lecture, de la compréhension et de la production de texte. Bruxelles : DeBoeck


PU 16e

IUFM/Créteil/Paris 12

Université de Paris 8

Et Laboratoire CHArt (Paris 8 et EPHE)

EC1 :Domaine de la lecture (5 ECTS).




Genviève Marouby Terriou,


MC 16e

Université de Paris 8

Et Laboratoire CHArt (Paris 8 et EPHE)

EC2 : Domaine de la compréhension, de la production de texte et de la construction des connaissances (5ECTS).

Psycholinguistique cognitive de la compréhension et de la production de texte et de la construction de connaissances

Rôle des contextes linguistiques et culturels

Aides et systèmes d’aide

Apprentissage en contexte numérique


UE : Parcours « Les rapports à l’enfance, l’adolescence et les partenariats avec les institutions éducatives péri et extra scolaires» Paris 8






OTTAVI, Dominique







SAVOYE, Antoine

D. Ottavi


1°Gutierrez, L., et Ottavi, D. (édit.), Cousinet, textes choisis, INRP, Lyon, 2007

2°Ottavi, D., (coord.), Dossier « L ‘enfant et l’imaginaire », le Télémaque, n° 32, 2007

3°Séminaire de Philosophie politique de l’éducation à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, avec Marie-Claude Blais et Marcel Gauchet

Antoine Savoye

1°« Les sciences de l’éducation face à la réforme des lycées France 1920-1939 »

Symposium « Science(s) de l’éducation et République face à face. Théorisations contrastées d’une discipline indisciplinée (fin du 19e- première moitié du 20e)», congrès « Actualité de la recherche en éducation et formation », AECSE, Strasbourg, août 2007. Publié in Marquet, P., et alli, Actes du congrès AREF 2007, Strasbourg, Université Louis Pasteur, 2007, CDRom

2°« Les mécomptes de l’Etat réformateur : l’échec de l’expérience dite des classes nouvelles’ (1945-1952) » in

Colloque international « L’État et l’éducation, 1808-2008 », organisé par l’UMR 8596-Centre Roland Mousnier (Université Paris IV-Sorbonne), l’UMR 8529 IRHiS (Université Charles de Gaulle-Lille 3) et le Service d’histoire de l’éducation (INRP-ENS), Paris, mars 2008

Ohayon Annick, Ottavi Dominique et Savoye A., (dir.), L’Education nouvelle. Histoire, présence, devenir, Berne, Peter Lang, 2ème édition 2007, 330 p.


PMCF habilitée, 70è







PR, 70èT

Paris 8

1) Doctrines éducatives, mouvements pédagogiques : histoire et perspectives

40h

MONCEAU, Gilles





CHACON, Maria Antonietta

G. Monceau


1°  Deux chapitres in Kherroubi, M. (dir.) Relations parents/enseignants : des parents dans l’école, éditions ERES, à paraître en 2008.

2° Un chapitre intitulé « Comment les institutions habitent les pratiques professionnelles. Socio-clinique institutionnelle et formation des enseignants » in Garrido S. et Franco M.A. (dir.), Recherche-action et formation des enseignants, Sao Paulo, Loyola (Brésil) à paraître en 2008.

3° « Ethique et idéologie professionnelles », Recherche et formation, n°52, 2006, pp. 55-70.


MCF, 70è



MCF, 70è

Paris 8

2) L’enseignant et ses partenaires extrascolaires:

a) professionnels de l’action sociale et du soin (circonscription, ASE,AEMO, Inter-secteur pédo-psy, CMPP…)

b) familles (parents, fratrie)

c) acteurs locaux (collectivités territoriales, réseaux associatifs locaux, éducation populaire…)


40h

GAVARINI, Laurence







PIRONE, Ilaria

L. Gavarini

1° Gavarini, L. et Ottavi, D., coordination et éditorial « Réflexions sur l'éthique en formation et en recherche aujourd’hui », Recherche et Formation, "De l'éthique professionnelle en formation et en recherche", n° 52, novembre 2006

2° « L'enfant et les déterminismes aujourd'hui: peut-on penser un sujet? », in R.Sirota (dir.), Eléments pour une sociologie de l'enfance, Presses universitaires de Rennes, 2006

3° « Nouveau statut de la parole de l’enfant », Cinquièmes Journées de sociologie de l’enfance. « Dynamique de la recherche et construction des connaissances », Université de Rome 3, 6-7-8 novembre 2005. Publié in. D’Amato, M., (dir.), Per una sociologia dell’infanzia. Dinamica della ricerca e costruzione delle conoscenze, Atti del Convegno "Infanzia e Società", in Childhood and Society, /Infanzia e Società Vol.2 Special Issue no. 1-2, 2006

Ilaria Pirone

1°Ilaria Pirone et Viviani Sousa do Carmo « Jovens em perigo : pràticas de linguagem e subjectividades do contemporaneo ». Traduction française : « Jeunes en danger : pratiques langagières et subjectivités contemporaines »,  Revue   Psicologia & Sociedade, Rio de Janeiro, Brésil, 2008

Ilaria Pirone,  « Construction narrative et processus de subjectivation des adolescents en difficulté scolaire », La lettre de l’enfance et de l’adolescence, revue du GRAPE, n°69, 2007


2°Violence et Récit : le processus de subjectivation des adolescents » au sein du Congrès  de l’Associação Brasileira de Psicologia Social, ABRAPSO, Université UERJ, Rio de Janeiro, Brésil, novembre 2007.

« Narrativité et processus de subjectivation des adolescents»  au sein du Congrès International d’Actualité de la Recherche en Education et Formation, AREF, Strasbourg, août 2007, Cdrom Actes du Congrès


PR, 70è





Doctorante, Allocataire

Conseil général 93

Paris 8

3) Trajectoires adolescentes : genre et territoires (parcours initiatiques, passages, seuils, rituels, construction de soi, identités sexuées, inscriptions, socialités, autonomie)


40h

GARDET, Mathias

BENVENISTE, Annie

Mathias Gardet

1°Gardet, M. et Vilbrod, A., L’éducation spécialisée en Bretagne, 1944-1984, Rennes, PUR, 2008

2°Coordination du séminaire "La question des dossiers de jeunes" (DAF, CNAHES en collaboration avec la direction de la PJJ, la direction générale des Affaires sociales, les AD du Maine-et-Loire, le Centre d'exposition « Enfants en Justice XIXe-XXe siècle »)

3° valorisation du centre d'exposition permanent "Enfant en Justice" (PJJ, Ile de France) avec l'organisation d'une exposition permanente et la mise en place d'un portail de ressources sur le net «Le château, un prison sans barreaux ? XIXe-XXe siècles »

Annie Benveniste

1° dir. dossier « Expertise contrainte ou désimplication du chercheur », Journal des anthropologues, N° 108-109, 2007

2°« Trajectoires socio-résidentielles ou la force des constructions identitaires », in Ethnicité et lien social. Politiques publiques et stratégies résidentielles, textes réunis par Rabia Bekkar, préface de Jean Remy, pp. 23-46, Paris, l'Harmattan, 2005.

3° recherche en cours sur la question de la transmission intergénérationnelle du passé de l'apartheid, dans un contexte de transformation sociale et politique de l'Afrique du Sud et dans ses rapports avec les programmes de déségrégation scolaire. Enquête auprès de familles dont les enfants sont scolarisés dans les écoles des anciennes townships de Johannesburg

MCF, 70è

MCF habilitée

Paris 8

4) Etiquetage de la jeunesse, nouvelle construction de la déviance


40h

ROUSSEAU, Frédéric





MAURIN, Aurélie

F. Rousseau

1°«Une tentative instituante au collège»,  in La lettre de l’enfance et de l’adolescence,  n° 63,   mars 2006

2°Chapitre « la démocratie au risque du sujet », in Dorna, A., et Georget, P.,   La démocratie peut-elle survivre au XXIème  siècle : psychologie politique de la démocratie, Ed In Press, 2004.

3°collaborateur régulier à la revue Che Vuoi ?, revue bi annuelle de psychanalyse


A. Maurin

1° « Zazie, une enfant moderne? », in La lettre de l'enfance et de l'adolescence, n°67, « Ces comportements qui troublent » p.87-92, mars 2007

Ismène: un cas d'inhibition au psychodrame, sur les chemins de la pensée et de l'identité , mémoire de Master en Psychologie clinique, spécialité « Enfants et adolescents », Université Paris VII Denis Diderot, 2007


MCF, 16è



Doctorante

Allocataire-monitrice et psychologue clinicienne

Paris 8

5) Situations conflictuelles, problématiques subjectives, rapport à l’autre dans les pratiques professionnelles.


40h

PARCOURS PARIS 12

UE : Culture et savoirs numériques Paris 12





Dominique Ducard

« La naissance du cyberesprit », Comunication au 8èmeCongrès

international de l’International Association of Semiotic Studies /

Association Internationale de Sémiotique, Les signes du monde.

Interculturalité et globalisation,

Université Lyon II Louis Lumière, 7, 2 juillet 2004, publié dans les Actes du Congrès, [En ligne

http://jgalith.univlyon2.fr/Actes/Welcome.do

 

« De mémoire d’hypertexte », Imaginaire à l’écran, N. Roelens et

Y. Jeanneret dir., USA / Canada, Rodopi, 2004, 121-131.


« Les avatars numériques de l’encyclopédisme », Protée, vol. 32

n° 2, L’archivage numérique, conditions, enjeux, effets, Québec,2004, 29-36.

MCF HDR 07


Ecrits d’écrans (20h, 5 ECTS) 


Système et recherche d’information : outils et réseaux (20h, 5 ECTS)


Julia Bonaccorsi, MCF en Sciences de l’information et de la communication, Paris 12



Enseignements à préciser



Eric Bruillard, Professeur en Informatique, IUFM, Paris 12



Enseignements à préciser



Ariane Malrieu, PRCE IUFM, Paris 12, responsable du Capes de Documentation



Enseignements à préciser



UE : Encadrement Éducatif et Formation Paris 12





UE : Aspects socio-politiques de l’éducation et de la formation. M Pariat


UE: Aspects socio-pédagogiques de l’éducation et de la formation: animation, et direction d’équipe. Martine Kherroubi


UE: Commune à la spécialité  « éducation, cultures et société»: Altérité, pluriculturalité, interculturalité. J Trincaz


UE les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires. Philippe Sarremejane




2 EC par UE (encore définir) seront proposés


Bibliographie des enseignants-chercheurs

Montandon Christiane, PU 70e

Paris 12

« Rituels et ritualisations dans la relation éducative et dans la formation. » In Revue Hermès, Rituels. N° 43. 2005.

Expérimenter des dispositifs pédagogiques pour apprendre autrement à l’école primaire . L’Harmattan. 282 p.2004

Des travaux personnels encadrés. Témoignages et analyses. L’harmattan, 2006.



Pariat Marcel, PU Sciences de l'éducation

Paris 12

Lafont (P.) et Pariat M. (2007), « Reconnaissance des acquis et politiques de formation professionnelle en Europe : la France  et l’Espagne », in XIII° congrès mondial AFEC « Vivre ensemble – Education et dialogue interculturel », Sarajevo, 03-07 septembre

Lafont P. et Pariat M., (2007) « Communauté européenne : vers un système harmonisé », Cahiers Pédagogiques, dossier Validation des Acquis, n° 457, novembre

 Dardy (C.) et Pariat M. (2007) « Reconnaissance de l’expérience et valorisation de travailleurs en situation d’illettrisme dans des entreprises martiniquaises. in Dardy C., Frétigné C. (dir.), L’expérience professionnelle et personnelle en questions, L’Harmattan, Logiques sociales



Dardy Claudine, PU Sociologie

Paris 12

Dardy C.Ducard D.Maingueneau D Un genre universitaire : le rapport de soutenance de thèse.coll savoirs mieux.Septentrion.Lille 2002

Dardy C. Objets écrits et graphiques à identifier. L'Harmattan.coll logiques sociales.2004.

Dardy C.Frétigné C. coord intro et chapitres L'expérience professionnelle et personnelle en questions.L'Harmattan. coll Logiques sociales. 2007



Sarremejane Philippe, PU 74

Sarremejane. P. Histoire des didactiques disciplinaires 1960-1995, Préface de C.Lelièvre, L’Harmattan, Paris, 2001.

Sarremejane. P. Les didactiques et la culture scolaire », Editions. Logiques, Montréal, 2002.

Sarremejane. P. Faire l’histoire des théories pédagogiques et didactiques : approche historiographique. » Editions L’Harmattan, 2008.




Trincaz Jacqueline, PU Sociologie

Paris 12

Leblond, Trincaz « La pluriculturalié dans les systèmes éducatifs

français et britannique. Regards croisés »

in C. Constantopoulou, Altérité, Mythes et

réalités, Paris, L’Harmattan,

Logiques sociales 1999, pp 116-137 (collab. D. Leblond).


Montandon, Trincaz Vieillir dans le métier, Paris, L’Harmattan., 2007, 253 p

Puijalon, Trincaz « Les actions intergénérationnelles »

in Dardy C., Frétigné C., L’expérience

professionnelle et personnelle en question,

L’Harmattan, Logiques sociales, 2007, pp 241-256




Kherroubi Martine, MCF Sociologie

Paris 12

van Zanten Agnès, Marie-France Grospiron, Kherroubi Martine, Robert André (2002), Quand l'école se mobilise, Paris, La Dispute.

Kherroubi Martine, Rochex Jean-Yves (2004), « La recherche en éducation et les ZEP en France. 2. Apprentissages et exercice professionnel en ZEP : résultats, analyses, interprétations », Revue française de pédagogie, n° 146, 115-190.

Kherroubi Martine, Millet Mathias et Daniel Thin Daniel (2005) « Classes relais » et familles, accompagnement ou normalisation ?, Vaucresson, CNFE-PJJ.  



Argoud Dominique, MCF Sciences de l'éducation

Paris 12

Argoud D., «L’expérience des salariés vieillissants: entre discours et pratiques», p.221-240, in Dardy C., Frétigné C. (dir.), L’expérience professionnelle et personnelle en questions, L’Harmattan, Logiques sociales, 2007.

Argoud (Dominique) et al., Prévenir l’isolement des personnes âgées. Voisiner au grand âge. Paris: Dunod, 2004, 192 p.

Avec Coxon (Kirstie), Clausen (Thomas) (2005), «Inter-professional Working and Integrated Care Organisations», p.109-142, in Billings (Jenny), Leichsenring (Kaï) (Eds.), Integrating Health and Social Care Services for Older Persons, Vienne, Ashgate.




PARCOURS PARIS 13

UE : Formation inter-culturelle et enseignement de la langue. Paris 13


Responsables: Claire Parfait, PU 11e et M-A Paveau , PU 07e






Responsable : Françoise Simonet-Tenant

MCF Université Paris 13, CENEL

Autres intervenants: Véronique Bonnet, Anne Coudreuse, Vincent Ferré, Christophe Pradeau.



Pratiques d'enseignement-apprentissage des textes





Rim Latrache et Catherine Berger, MCF Paris 13, CRIDAF



-Images de l’autre : approches civilisationnelles et ethnographiques



Viviane Arigne, MCF Paris 13 CRIDAF



-L’explication grammaticale des faits de langue: étude critique d’un choix de manuels d’anglais



Gilbert FABRE, PR Paris 13, LDI



-Approche linguistique contrastive : espagnol/français




Joachim Manzi – MCF Paris 13



Cinéma et littérature hispaniques –




Isabelle Simatos – MCF Paris 13



-Grammaire scolaire et théorie de la Grammaire



Marie-Anne Paveau, PR Paris 13, CENEL



-La langue et son enseignement : norme linguistique et  norme sociale



UE Expériences, ressources culturelles et interventions éducatives Paris 13

Responsables : Gilles Brougère, PU 70e Nathalie Roucous MC 70e





Bézille Hélène, MCF

BEZILLE (Hélène), “ Du témoignage au travail sur les représentations ”, in H. Bezille et B.Courtois (Coords.), Penser la relation Expérience-formation, Lyon, Chronique sociale, 2006. 

BROUGÈRE (Gilles), BEZILLE (Hélène), “ De l’usage de la notion d’informel dans le champ de l’éducation ”, Note de synthèse, Revue Française de pédagogie, n°158, Janvier,-février –mars 2007, pp. 117-160, 2007.

BEZILLE (Hélène), « Autodidactes, autodidaxie, autoformation : quel sujet apprenant dans quelle société ? », Education permanente, n°168, pp.101-112, 2006.


MC HDR 70°

Université de Paris 8

EC 6. Les interventions éducatives informelles ou comment intervenir en dehors des formes éducatives.


Brougère Gilles



BROUGERE (Gilles),

Jouer/Apprendre,Paris, Economica- Anthropos, 2005, 176 p.

BROUGÈRE (Gilles), BEZILLE (Hélène), “ De l’usage de la notion d’informel dans le champ de l’éducation ”, Note de synthèse, Revue Française de pédagogie, n°158, Janvier,-février –mars 2007, pp. 117-160.

BROUGERE (Gilles), « Le jouet, un objet pour la sociologie de l’enfance ? ». In R. Sirota (dir.), Eléments pour une sociologie de l’enfance, Rennes, PUR, 2006, pp. 257-266.

PU 70e

Université Paris 13

EC 2. L'éducation interculturelle

EC 6. Les interventions éducatives informelles ou comment intervenir en dehors des formes éducatives.


Colin Lucette, MCF

COLIN (Lucette), « Les échanges internationaux à destination des milieux défavorisés : quelle inscription dans l’éducation populaire ?», dans Pratiques de formation – Analyses, n° 49, juin 2005, p.95-107

COLIN (Lucette), L’expérience de la mobilité comme espace d’apprentissage et d’éducation formelle et informelle » dans Ehrenreich Susanne., Perrefort, Marion,  Woodman Gill. (eds.) Auslandsaufenthalte in Schule und Studium – Bestandsaufnahmen aus Forschung und Praxis, Waxmann Verlag, Münster, 2007.

COLIN (Lucette), « Passer les frontières : une éducation tout au long de la vie ? », dans Lucette Colin, Jean-Louis Le Grand, éds, L’éducation tout au long de la vie Paris, Anthropos, 2008.


MC 70

Université de Paris 8

EC 1. L'éducation scolaire

dans la perspective de

l'éducation tout au long de

la vie

EC 2. L'éducation interculturelle



Delory-Momberger Christine, PR

DELORY-MOMBERGER (Christine), Histoires de vie et recherche biographique en éducation, Paris, Anthropos 2005, 177p.

DELORY-MOMBERGER (Christine) « Biographisches Lernen » [Apprentissage biographique]. In Michaël Göhlich, Christoph Wulf, Jörg Zirfas (dir.), Pädagogische Theorien des Lernens [Théories pédagogiques de l’apprentissage], éditions Beck Verlag,2007, pp. 142-152.

DELORY-MOMBERGER (Christine), « Biographisation des parcours entre projet de soi et cadrage institutionnel ». In Revue Orientation Scolaire et Professionnelle (Insertion, biographisation, éducation), mars 2007, INETOP/CNAM, mars 2007/Vol. 36/N°1, pp. 9-17.


PU 70

Université Paris 13

EC 5. Décrochage scolaire et

intervention éducative dans

le domaine de l'insertion

(éducation et inclusion)



Le Grand Jean-Louis, PR

LE GRAND (Jean-Louis) "Quelle anthropologie en formation d'adultes ? Essai de topographie d'un champ de recherche" p. 9- 52 dans Pratiques de formation/Analyses N° 47-48 décembre 2004. Coordination du numéro.

LE GRAND (Jean-Louis) « Les histoires de vie comme anthropologie existentielle critique», dans Lucette Colin, Jean-Louis Le Grand, éds, L’éducation tout au long de la vie Paris, Anthropos, 2008.













PU 70





Université de Paris 8




EC 1. L'éducation scolaire

dans la perspective de

l'éducation tout au long de

la vie



Rayna Sylvie

RAYNA (Sylvie), BROUGÈRE (Gilles) (coord.) Accueillir et éduquer la petite enfance : les relations entre parents et professionnels, Lyon, INRP, 2005 (209 p.).

RAYNA (Sylvie) « French profile » et coordination des contributions françaises, in : R. S. New & M. Cochran (eds.) Early Childhood Education : An International Encyclopedia. Greenwood Publishing Group, 2007.

BROUGÈRE (Gilles), GUÉNIF-SOUILAMAS (Nacira), RAYNA (Sylvie) « De l’usage de l’altérité pour comprendre le préscolaire », in : G. Brougère et M. Vandenbroeck (coord.) Re-penser l’éducation des jeunes enfants, Bruxelles, P. Lang , 2007, pp. 263-284.

MC 70°

INRP en délégation à l'université Paris 13


EC 3. L'éducation de la petite

enfance et la place du jeu



Roucous Nathalie

ROUCOUS (Nathalie), « Les loisirs de l’enfant ou le défi de l’éducation informelle » dans Revue Française de Pédagogie, n°161, 2007,

ROUCOUS (Nathalie), « Loisirs de l’enfant et représentation sociale de l’enfant acteur », dans Régine Sirota (dir.) Éléments pour une sociologie de l’enfance, Rennes, P.U.R., 2006, p.235-244

ROUCOUS (Nathalie), « La question du loisir dans l’éducation préscolaire » dans Gilles Brougère & Michel Vandenbroeck (Dir.) Repenser l’éducation des jeunes enfants, Bruxelles, Peter Lang, 2007,

MC 70e

Université Paris 13

EC 4. Culture enfantine,

objets et pratiques culturels

et apprentissage



Schaller Jean-Jacques,

SCHALLER (Jean-Jacques), « Entre verticalité et horizontalité : une question pour l’évaluation des politiques sociales », In Biarnès J. & Delory-Momberger C. (dir), L’acteur social : le sujet et l’évaluation des politiques sociales, Nantes, Editions Pleins Feux, 2006, p. 37-51.

SCHALLER (Jean-Jacques), « Un lieu apprenant : de l’habitus à l’historicité de l’action» dans revue Orientation Scolaire et Professionnelle (Insertion, biographisation, éducation), Vol. 36, mars 2007, n°1, CNAM/INETOP, p.83-93.

SCHALLER (Jean-Jacques) et GALVÃO (Izabel), “A questão da diversidade na experiência escolar de jovens na Guiana Francesa” [La question de la diversité dans l’expérience scolaire de jeunes en Guyane Française”] dans Educação e Pesquisa, v. 33, n° 1, avril 2007, revue de la Faculdade de Educação da Universidade de São Paulo, Brésil, p. 95-116.

MC HDR 70°

Université Paris 13

EC 5. Décrochage scolaire et

intervention éducative dans

le domaine de l'insertion

(éducation et inclusion)



UE « Apprentissages » Paris 13

Responsable Renée Féneron, MC 16e





Steve Bueno, Renée Fénéron, Gilles Gheusi, Marie-France Grinschpoun, Elise Nowbahari




(A) : Mécanismes"

Cet EC présente les mécanismes d'apprentissage sous leurs aspects neurobiologiques et psychologiques :

- Les différentes formes d'apprentissage et de mémorisation ;

- Un cerveau pour percevoir, agir, apprendre et mémoriser ;

- Les processus attentionnels : aspects biologiques et psychologiques ;

- Motivations et désir d'apprendre.

20h

Claude Baudoin, Steve Bueno, Renée Fénéron, Marie-Claude Fourment, Hakima Megherbi.




(B) : Développement"



Cet EC décrit les acquisitions fondamentales au cours du développement, de l'enfance à l'adolescence :

- Le développement intellectuel, cognitif et langagier ;

- Éthologie de l'enfant : les compétences à communiquer et les conduites d'attachement; socialisation et acquisitions précoces.

(20h)

Claude Baudoin, Fatiha Choukri, Renée Fénéron, Gilles Gheusi, Marie-France Grinschpoun, Ahmed Mohamed.





(C) : Dimension sociale et culturelle"Cet EC se focalise sur l’élève en situation de classe et sur les dimensions sociale et culturelle des apprentissages :

- Aspects sociaux et culturels des apprentissages et de leur expression ;

- Imitation et apprentissages sociaux ;

- Interactions et relations sociales entre pairs, approche éthologique ;

(20h)







PARCOURS PARIS EST MARNE-LA-VALLEE

Paris est MLV





Anne Marie LEBAILLIF (Enseignante UMLV)





UE Perception et Culture Artistique


Pettier Jean-Charles

Professeur certifié de philosophie à l'IUFM de Créteil centre de Melun

Docteur en Sciences de l'éducation. Qualifié 70è section

Doctorant en Philosophie (thèse à soutenir en décembre)

Apprendre à débattre. Vie collective et éducation civique au Cycle 3, en collaboration avec T. Bour et M. Solonel, éd Hachette, Paris, 2003.

 Apprendre à philosopher, éd Chroniques sociales, Lyon, 2004 (trad espagnole: Filosophar Ensenar y  Apprender, éd Popular, 2007 )

Organisateur (avec M. Tozzi, J-P. Bianchi, C. De Chessé) du colloque sur les nouvelles pratiques philosophiques : « Pratiques, formations, recherches à l’école primaire : regards vers l’avenir », UNESCO, 14 novembre 2007.



« Activités à visée philosophique avec les enfants et adolescents, en particulier en grande difficulté scolaire"

A préciser et compléter !


"Théatre et enseignement"


PARCOURS ENS CACHAN

UE : Didactique des sciences, des techniques et des TIC ENS Cachan


Responsables : Eric Bruillard et Joël Lebeaume





Responsable Joël Lebeaume

Enseignants : Coquidé Maryline, Huchette Michael, Lamoure Jean, Lebeaume Joël



EC Didactique des sciences et techniques


  • Des matières aux disciplines scientifiques et technologiques, perspectives curriculaires

  • Apprentissages et compétences

  • Histoire de l’enseignement scientifique et technologique

(40 h)

Responsable Eric Bruillard

Enseignants :François-Marie Blondel, Eric Bruillard, Françoise Tort

François-Marie Blondel est ingénieur de recherche et docteur. Il publie dans le champ des TIC et éducation.



EC Didactique des sciences et techniques


  • Didactique et informatique

  • Histoire des technologies de l’information et de la communication dans l’éducation

  • Apprentissages, utilisations, usages des TIC

(40h)

Responsables : Eric Bruillard et Joël Lebeaume

Enseignants : Lamoure Jean, Lebeaume Joël, Eric Bruillard



EC Méthodologie de recherche en didactique des sciences et techniques et ingénierie de formation et d’innovation


  • Conception et analyse de dispositifs

  • Problématiques et méthodes de recherche et d’ingénierie

  • Problématiques d’enseignement et de diffusion


(40h)






Bibliographie des enseignants-chercheurs de l'équipe STEF de Cachan

Tort Françoise

27e, MCF

ENS Cachan




TORT F., & BLONDEL F.-M. (2007). Uses of spreadsheets and assessment of competencies of high school students. In D. Benzie & M. Iding (Eds.) Proceedings of Informatics, Mathematics and ICT, IMICT’07. Boston, USA : College of Computer and Information Science Northeastern University. [Cédérom]. ISBN 13: 978-0-615-14623-2.

BLONDEL F.-M., & TORT F. (2007). Comment évaluer les compétences des lycéens en matière de tableur ?. In T. Nodenot, J. Wallet & E. Fernandes (Éds.), Actes de la conférence EIAH2007 (pp. 77-82). Lyon : INRP & Paris : ATIEF. [En ligne : http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00161396 ]

TORT, F. (2006). Usages du tableur en Sciences et Technologies Tertiaires. In L-O.Pochon, E. Bruillard & A. Maréchal (Éds.), Apprendre (avec) les progiciels: Entre apprentissages scolaires et pratiques professionnelles (pp. 221-235). Neuchâtel, Suisse: IRDP & Lyon, France: INRP.






Lebeaume Joël

PU 70e

ENS Cachan

Lebeaume Joël. Itinéraires de découverte au collège: des pratiques d'enseignement coordonnées face à des "frontières de verre". In J.-J. Marcel ; V. Dupriez ; D. Périsset-Bagnoud & M. Tardif (dirs.) Coordonner, collaborer, coopérer : de nouvelles pratiques enseignantes. (pp. 49-60). Bruxelles : De Boeck, 2007.

LEBEAUME, J. (à paraître). Sciences et technologie à l’école, d’hier à aujourd’hui. Paris : Delagrave.

Lebeaume Joel & Chartier A.-M. (2007). (dirs.). La question des contenus en formation des enseignants. Recherche et formation, 55.



Lamoure Jean

MC 70e

ENS Cachan

LAMOURE, J. & LAUMONT, P.(2007). Enquête dans les prépas : les élèves parlent. La revue de l’inspection générale, 4, 40-47.

LAMOURE, J. (2007). Formation professionnelle à l’université, et après ? Projet, 296, 58-64.

Lamoure, J.: (à paraître). Technique-Art-Science, 1944-1955: entre pédagogie et Disciplines. Actes du colloque Recherches sur et pour l'éducation et les enseignements technologiques : enjeux éducatifs et scientifiques. Lyon : INRP



Huchette Michael

MC 70e

Paris 12

Huchette, M. (à paraître) De la terminale STI à la section de technicien supérieur : la construction d’une spécialité ? Actes du colloque Recherches sur et pour l'éducation et les enseignements technologiques : enjeux éducatifs et scientifiques. Lyon : INRP



Coquidé Maryline

PU 70e

INRP, UMR STEF

En détachement

Coquidé Maryline, & Tirard Stéphane (Coord.). Neuroplasticité. Enseigner de nouveaux savoirs ou un nouveau regard ? Paris : Vuibert / Adapt, 2007

Coquidé M. (2007). Quels contenus de formation pour enseigner à l’école maternelle ? L’exemple de la formation à l’activité « faire découvrir la nature et les objets ». Recherche et Formation 55, 75-92.

Coquidé M. , Le Tiec M. & Garel B. (2007). Exploiter des espaces pour découvrir la nature et les objets. Éléments de professionnalité d’enseignants de cycles 1 et 2. Aster 45, 17-38.



Bruillard Eric

PU 27e

Paris 12

BARON Georges-Louis, BRUILLARD Éric (2007). ICT, educational technology and educational instruments. Will what has worked work again elsewhere in the future? Education and Information Technologies, vol. 13, Springer Netherlands.

Pochon Luc-Olivier, Bruillard Éric et Maréchal Anne (2006). Apprendre (avec) les progiciels. Entre apprentissages scolaires et pratiques professionnelles. Neuchâtel : IRDP, Lyon :INRP, 378 p.

Bruillard Éric (2006). Textbooks and numerical publishing: an instrumental point of view. IARTEM conference, Seoul, Korea, October 2006. In Kwak and Gim (eds.), Internet and Textbook, KyoyookKwahakSa Publishing Company, p. 115-132.

PU 27e









Conseil du master

Un conseil du master aura pour tâche de garantir l'homogénéité de l'offre de formation au sein de la diversité des parcours proposés. Tout en respectant les spécificités des orientations théoriques et méthodologiques des équipes qui assurent les parcours, il veillera à assurer la teneur scientifique du travail de recherche mené par les étudiants. Il aidera également ceux-ci à s'orienter dans une offre académique large, notamment en leur facilitant l'identification, au sein de chaque établissement universitaire, de référents qui les aident à construire leur parcours.

Ce conseil comprendra le directeur de l'IUFM (ou son représentant), le responsable de la spécialité de chacun des établissements partenaires ainsi que ceux des parcours (UE) du bloc 3, et deux experts extérieurs.






Nom et qualité des enseignants

Section CNU et statut


Directeur de l'école interne


Responsable de la spécialité

Patrick Rayou

(Chaque université co-habilitante proposera un responsable de spécialité)

PU 70

Paris 8


Élisabeth Bautier

PU 70

Geneviève Marouby

MC 16

Antoine Savoye

PU 70

Paris 12


Dominique Ducard

MC HDR 07

Martine Kherroubi

MC 19

Jacqueline Trincaz

PU 19

Paris 13


Claire Parfait

PU 11

Marie-Anne Paveau

PU 07

R. Fénéron

MC 16

Brougère Gilles

PU 70

Roucous Nathalie

7M C0



Paris Est Marne-la-Vallée


Anne Marie Lebaillif

?

ENS Cachan


Eric Bruillard

PU 27

Joël Lebeaume

PU 70









2