Le même jour où F. Fillon annonçait son projet pour l'Ecole se tenait à Amsterdam une conférence organisée par l'OCDE :
« Le rôle crucial des enseignants : Attirer, former et retenir des enseignants de qualité »



Vous trouverez le texte intégral ici :
http://www.minocw.nl/congress_ocw-oecd/doc/executive_summary_fr.pdf



Extraits:


Élaborer et mettre en oeuvre les politiques relatives aux enseignants.


Les questions abordées dans le rapport touchent à l'essence même du travail et des carrières d'enseignant et le succès de toute réforme passe par l'implication active du corps enseignant dans l'élaboration des politiques et leur mise en oeuvre. Des changements substantiels ont peu de chances d'être appliqués avec succès si les enseignants ne sont pas activement impliqués dans l'élaboration de cette politique et s'ils ne peuvent revendiquer la « paternité » de la réforme. D'autre part, les parties prenantes ne devraient pas pouvoir exercer leur veto sur des réformes éducatives introduites au terme de processus politiques démocratiques au risque de s'aliéner l'appui du public dont l'enseignement a tellement besoin. Il est difficile de trouver un bon équilibre, mais un dialogue et une consultation ouverts, systématiques et permanents jouent un rôle essentiel dans ce processus.
Il existe aussi des aménagements institutionnels qui peuvent faire la différence. Plusieurs pays ont mis sur pied des Conseils des enseignants qui - pour les enseignants et pour d'autres parties prenantes - tiennent lieu à la fois de forum pour l'élaboration de politiques et d'instance normative et d'assurance qualité pour et par la profession dans le domaine de la formation des enseignants, de leur initiation, de leurs performances et de la promotion de carrière. De telles organisations cherchent à obtenir pour la profession enseignante la combinaison d'autonomie professionnelle et de responsabilité envers le public qui a longtemps été l'apanage d'autres professions telles que la médecine, le génie civil et le droit. Cela implique que les enseignants aient voix au chapitre quant aux critères d'accès à la profession, de normes d'avancement et ceux selon lesquels des enseignants peu performants devraient se retirer de la profession.
Le besoin d'impliquer la profession enseignante plus activement dépasse les simples raisons politiques et le pragmatisme.
Maintenir le niveau de qualité des enseignants et veiller à ce que tous suivent une formation continue et poursuivent efficacement leur apprentissage professionnel, c'est là un des principaux défis que doivent relever les décideurs politiques pour répondre aux besoins de la société de l'information. Les recherches menées sur les caractéristiques du perfectionnement professionnel efficace montrent qu'il est nécessaire d'impliquer étroitement les enseignants dans l'analyse de leurs pratiques à la lumière de normes professionnelles pour l'apprentissage des élèves. La politique doit jouer un rôle clé pour aider les enseignants à créer des communautés éducatives professionnelles, au sein et en dehors des établissements scolaires.
Dans de nombreux pays, on diagnostique de sérieuses lacunes dans la recherche relative aux enseignants, à leur préparation, leur travail et leurs carrières. Ce type de recherche est certes important pour renforcer la base de connaissances sur laquelle s'appuie la politique des enseignants ; il constitue aussi une manière d'instiller de nouvelles informations et idées dans les établissements et de s'assurer que les enseignants abordent plus activement les nouvelles connaissances. On constate par exemple que la recherche est insuffisante en matière de comparaison des conditions de travail et carrières des enseignants avec celles d'autres professions. Une partie non négligeable des données et études utilisées pour élaborer des politiques est autoréférentielle, or des données comparatives sur d'autres modèles de carrière offriraient une perspective utile sur les tendances et observations relatives aux enseignants - ainsi que des pistes de changement à explorer.
L'élaboration des politiques devrait également pouvoir s'inspirer d'une évaluation et d'un suivi plus pointus des innovations et réformes. Les pays constatent qu'ils peuvent davantage tirer profit de la diversité qui caractérise leurs systèmes éducatifs s'ils testent leurs réformes politiques sur le terrain sous forme de projets pilotes - dans les établissements et les régions qui se proposent - avant de les mettre en oeuvre à grande échelle. Pour mettre en place une stratégie efficace de mise en oeuvre, il est primordial d'identifier les facteurs ayant contribué au succès des politiques novatrices et de créer dans d'autres établissements les conditions qui permettent de les reproduire, de les intégrer et d'en assurer la pérennité.